Depuis toujours,
il y a dans le monde
des hommes et des femmes
qui ont su dire NON
à ce qui leur paraissait inacceptable…
Actes Sud Junior

l'actualité de la collection

le 05-04-2018
La presse en parle

"Quelle collection courageuse et intelligente !"

Article de Paule Martigny, Mémoire des arts

 

 

Twitter Facebook Google Plus
le 13-03-2018
Des voix pour dire NON

A NE PAS MANQUER !

Vendredi 16 mars au Salon du livre de Paris (Porte de Versailles)

 

16h00 - 16h45
Scène Young Adult

Du son et des mots : DES VOIX POUR DIRE NON

À l’occasion des 10 ans de la collection « Ceux qui ont dit non », des auteurs lisent des extraits racontant les figures de la contestation.

Avec Murielle Szac, Elsa Solal, Maria Poblete, Ysabelle Lacamp, Bruno Doucey

 

       

 

 

Twitter Facebook Google Plus
le 08-03-2018
Chronique de Patricia Deschamps du blog Takalirsa

Mon engagement, comme tant d'autres gens ordinaires devenus légendaires,

consiste à faire savoir aux autres qu'ils ne sont pas seuls.

 

Actes sud junior, 2017, 79 p. (Ceux qui ont dit non)

 

Angela Davis est le symbole mondial de la révolte des Noirs, des femmes et de tous les opprimés, mais lui, il n'en sait rien. Lui, c'est un jeune réfugié qu'Angela Davis a rencontré à Calais, à qui elle va raconter sa vie.

Au fil des lettres qu'elle lui adresse, elle évoque son enfance dans la violence raciste, son engagement militant aux côtés de tous les exclus, la traque dont elle a été victime, accusée d'un meurtre qu'elle n'a pas commis, l'humiliation de la prison, son procès et l'indignation internationale qui la consacre leader des révoltés...

 

? Angela ? John Lennon et Yoko (
"Angela" John Lennon et Yoko ("Une chanson, pour moi!" p.54)

 

La vie d'Angela Davis en sept épisodes clés et une profusion d'émotions.

Tout commence avec "la peur basique de tous ceux et celles pour qui la liberté n'est pas donnée à la naissance." Maisons dynamitées, insultes, passages à tabac, arrestations : l'enfance d'Angela s'est déroulée sur fond de violence. Quand, plus grande, elle comprend que "l'oppression d'un groupe par un autre a un unique but : le profit, le pouvoir", c'est un sentiment de colère et d'injustice qui l'envahit et la mène à une première "vague de révolte" : "Je me suis engagée pour militer."

Pour autant elle se sent "impuissante et frustrée" face au système. Difficile de "rester digne" malgré les humiliations. Heureusement elle n'est pas seule : en effet, "des milliers de personnes dans le monde m'ont témoigné leur soutien." : "Il fallait orienter notre énergie ensemble, pour qu'elle ait un autre impact que celui de notre propre dévastation." Elle devient "un symbole contre l'oppression dans le monde entier", "le symbole de l'énergie que nous avions mise ensemble pour obtenir des droits", y compris pour les femmes.

 

? Sweet black angel ? The Rolling Stones
"Sweet black angel" The Rolling Stones

 

Le combat d'Angela Davis est colossal cependant j'ai trouvé que ce petit livre ne le mettait pas pleinement en valeur. Ecrit à la première personne, il s'adresse à un inconnu qui ne répondra jamais. On comprend que le parallèle avec la situation et le ressenti de ce réfugié traduit une volonté de transmission - du courage, de l'engagement, de la contestation. Mais la concision du propos, l'enchaînement un peu décousu, le style un peu sec, voire agressif, font qu'on ne s'attache pas vraiment à cette pourtant grande dame et qu'on ne mesure pas vraiment l'ampleur de son parcours. A noter en fin d'ouvrage : une bibliographie particulièrement complète et variée, "pour aller plus loin" justement dans la découverte du personnage.

 

 

Twitter Facebook Google Plus
le 08-03-2018
Rééditions

Gabriel Mouesca : Non à la violence carcérale de Caroline Glorion

Abd el-Kader : Non à la colonisation de Kebir Mustapha Ammi

 

Seront réédités le 2 mai avec de nouvelles couvertures signées François Roca.

 

      

 

 

Twitter Facebook Google Plus
le 02-03-2018
Les 10 ans de la collection !

 

UNE EXPOSITION QUI RETRACE LES 10 ANS DE LA COLLECTION CEUX QUI ONT DIT NON


à visiter tout le mois de mars dans la salle d’exposition de la libraire Arthaud à Grenoble !


Le samedi 17 mars à partir de 15h00 :


Visite guidée de l’exposition et rencontre avec Isabelle Collombat


 

Twitter Facebook Google Plus