Depuis toujours,
il y a dans le monde
des hommes et des femmes
qui ont su dire NON
à ce qui leur paraissait inacceptable…
Actes Sud Junior

l'actualité de la collection

le 24-10-2010
Quand les phalangistes assassinaient le poète de Grenade…

Un article paru dans Les Lettres Françaises, dans le journal L’Humanité du samedi 2 octobre à propos du livre Federico Garcia Lorca, Non au franquisme

Twitter Facebook Google Plus
le 24-10-2010
Marina Silva, candidate à l’élection présidentielle au Brésil a dit Non aux côtés de Chico Mendès

 

« J’avais vingt-cinq ans quand ils ont tué Chico Mendes », se souvient régulièrement Marina Silva, la candidate du Parti vert à l’élection présidentielle brésilienne. Cette femme que les médias du monde entier désignent comme la nouvelle star de l’écologie parce qu’elle obtenu près de 20% des voix au premier tour sait de quoi elle parle quand il est question de combat contre la déforestation et de défense de l’environnement. Marina Silva est une fille de l’Amazonie et il est impossible de regarder tout son parcours sans penser à Chico Mendes. Originaire de l’état de l’Acre comme Chico, elle est, comme lui aussi, issue d’une famille de seringueiros, des récolteurs de caoutchouc. Elle participe elle aussi, très jeune, à la récolte du latex des hévéas. Mais, contaminée au mercure, souvent malade, Marina finit par quitter les profondeurs de la forêt à l’adolescence. A 16 ans, elle se retrouve chez des religieuses qui lui apprennent enfin à lire et à écrire. Puis elle se fait domestique pour payer ses études.

Twitter Facebook Google Plus
le 12-10-2010
Le 17 octobre, les jeunes disent non à la misère !

« Regarde-moi comme une chance » C’est le slogan lancé par le Mouvement ATD Quart-Monde à l’occasion de la Journée Mondiale de refus de la misère, le 17 octobre prochain. Cette année ce sont les jeunes qui sont mis à l’honneur un peu partout dans le monde à travers des prises de parole et des manifestations. « Soutenir les jeunes dans leurs projets, en priorité ceux qui ont le moins de liberté » est un des engagements d’ATD Quart- Monde pour la période 2008-2012. «  Le désir d’engagement des jeunes est grand , ils souhaitent ne plus apparaître comme un problème à résoudre et interpellent la société ; nous sommes une chance pour l’avenir … » Rendez vous donc au Trocadéro à Paris dès le matin avec des animations et des débats , puis dans l’après midi, musique et concert. Dans de nombreuses villes de France  il y aura des manifestations à l’occasion de cette journée lancé en 1987 par le fondateur Joseph Wresinski , un de ceux qui a dit non (voir le livre de Caroline Glorion). NON à la misère !

La liste des manifestations dans toute la France  est disponible sur le site www.oct17.org

Twitter Facebook Google Plus
le 01-09-2010
Bienvenue à Chico, Hubert et Nelson !

 

Trois nouveaux personnages et leurs combats rejoignent la collection en cette rentrée de septembre : Chico Mendès, le seringueros qui s’est battu à mains nues pour sauver la forêt Amazonienne et dont Isabelle Collombat nous fait revivre la lutte contre la déforestation, jusqu’à son assassinat; Hubert Beuve-Méry, le fondateur du journal Le Monde, dont Frédéric Ploquin nous raconte l’exigence d’un journalisme loin des compromissions et des paillettes; et le grand Nelson Mandela qui passa 27 ans de sa vie en prison pour défendre obstinément sa lutte contre l’Apartheid en Afrique du sud et dont Véronique Tadjo nous retrace de l’intérieur le parcours. Bienvenue à eux ! Et n’oublions pas que dire non à la déforestation, à la désinformation et à l’apartheid restent des combats d’aujourd’hui à mener et poursuivre.

Twitter Facebook Google Plus
le 16-05-2010
Interdit aux femmes !

Elsa Solal nous raconte un petit dialogue à Annecy, le 7 mai, au cours d’une rencontre avec 50 jeunes à la Bibliothèque Marignier autour de son livre Olympe de Gouge, Non à la discrimination des femmes :

– Une jeune fille : « Je veux être ébéniste, et compagnon, mais les compagnons  s’opposent à ce qu’une femme fasse le tour de France avec eux. Oui et il n’y a pas de place pour une femme, dans leur dortoir hommes, je ne pourrai donc pas aller au pensionnat. Mais j’ai pas dit mon dernier mot. Je serai compagnon!

– Une autre : – C’est possible encore ça !? C’est interdit par la loi d’interdire à une femme de faire le métier qu’elle a choisi….

– Moi :  C’est qu’il existe encore des interdits silencieux, invisibles, des « non dits », mais qui sont là  très fort et nous empêchent d’être.

– Une jeune fille : Madame il faut que vous écriviez un livre sur les interdits silencieux invisibles qui sont là, fort, et nous rongent la vie et nous empêchent d’être ce que l’on est !

– Moi: Eh bien oui, vous avez raison. (En pleine nuit, ça me réveille, j’y pense encore « je serai ébéniste et compagnon! », et à ces interdits silencieux invisibles qui nous empêchent … mais bon sang, la liste est longue!  )

Elsa Solal

Twitter Facebook Google Plus